Revécu émotionnel de la naissance

Le bébé entre dans la vie avec un vécu qui lui appartient et qu'il est seul à connaître. Il vit sa naissance avec ses propres perceptions qui peuvent être bien différentes de ce que

les parents ont vécu. Même lorsque l'accouchement "s'est bien passé", le bébé peut avoir ressenti dans ce passage de la peur, de la tristesse, de la colère, un sentiment d'impuissance, de la douleur... Ces émotions peuvent l'accompagner toute sa vie si ces empreintes de naissance ne sont pas libérées.

Le revécu émotionnel et les jeux de naissance aident à dénouer ces empreintes en permettant aux bébés et aux enfants de raconter leur vécu, les difficultés rencontrées et les émotions traversées pendant leur naissance dans un contexte affectueux et bienveillant.

Il permet aussi aux parents de parler de la façon dont ils ont vécu l'arrivée de leur enfant dans leur vie (de la conception à ses premiers jours).

En se sentant écouté, soutenu et compris grâce à la présence affective de ses parents et de l’accompagnant, le bébé, l'enfant peut rejouer ce passage avec plus de légèreté et d’assurance et retrouver du pouvoir sur les événements et sur sa vie.

Les parents peuvent ensuite mieux décoder ses comportements et les accompagner en conscience dans le quotidien.

 

Pour les bébés, la mémoire de naissance est là, à fleur de peau. Il suffit de peu de choses pour permettre son expression.

Avec les enfants, nous travaillons avec des jeux de naissance, dont des jeux de passage (dans un tunnel, sous les jambes,...).

 

Cette pratique a été développée par Brigitte Dohmen, Christiane Mispelaere et Dominique Porret pour les bébés, Monique Sommers et Marie-Françoise Louche pour les enfants.

Elle s’inspire du travail de refacilitation de naissance de William Emerson.

En pratique :

Deux à quatre rencontres sont proposées au bébé ou à l’enfant accompagné de ses parents.

Des pistes de jeu à poursuivre à la maison sont également envisagées.

Ces séances peuvent être proposées à tous les enfants de la naissance à plus ou moins 12 ans. 
Elles peuvent être particulièrement indiquées dans les situations suivantes :

  • Accouchement particulièrement long ou rapide, césarienne, forceps, déclenchement, prématurité...
  • Souvenir ou ressenti douloureux par rapport à la grossesse ou à l'accouchement pour
    un ou deux parents.

  • Événements familiaux difficiles ou stressants pendant ou autour de la naissance ; 

  • Pour les bébés : pleurs fréquents, hyper ou hypotonie, bébé qui ne s'apaise que dans les bras, qui n'aime pas qu'on lui touche la tête ou lui mette un bonnet, qui s'agite en poussant sur ses pieds et/ou se jetant en arrière...

  • Pour les enfants : angoisses de séparation, difficultés d'endormissement, crises de colère ou de larmes fréquentes, peur ou intérêt particulier pour les cabanes et tunnels de jeux, peur de l'eau, enfant qui abandonne ou s'énerve vite devant une difficulté... 

​© 2016 by la main & le coeur

Marie Reding - Accompagnement autour de la naissance - 0473/81.07.80

  • Facebook